Cdm 98 Maroc 2-2 Norvège : le jardin d’Eggen.

Des grands blonds aux yeux bleus contre des petits basanés avec des coupes de mulet arbitrés par une katoï thaïlandaise, on ne pouvait voir ça qu’à la Coupe du Monde 1998. Vous l’aurez compris, la Norvège et le Maroc s’affrontaient pour le compte de la première journée du Groupe A. Une opposition de style qui s’est finalement soldée par un match nul mérité. D’un côté des fougueux marocains et de l’autre des Norvégiens à l’aise sur les coups de pieds arrêtés. Dangereuses les unes après les autres, les deux équipes ont montré de belles choses dans l’envie, dans la technique et dans le dépassement de soi, la Norvège revenant même deux fois au score.

LES BUTEURS :

M. Hadji 38ème

Y. Chippo 45+1ème csc

A. Hadda 59ème

D. Eggen 60ème

MAROC

D. Benzekri 3/10 : dans une autre vie, le sosie capillaire de Rai doit être terroriste. C’est en tout cas ce qui ressort à la vue de ses sorties … Kamikazes. S’il n’a pas peur de sortir loin de sa ligne, ce compartiment du jeu n’est pas son point fort : les deux buts norvégiens – sur coups de pieds arrêtés- sont pour sa pomme. Le reste du temps, son style est assez particulier, entre exubérance et plongeons loufoques.

A. Saber 5.5/10 : discret la plupart du temps, son fait de match sera un sauvetage sur sa ligne à la 72ème minute. Salvateur.

A. El-Hadrioui 5/10 : le latéral gauche ne fut pas inquiété par son homologue Leonhardsen.

Y. Rossi 5.5/10 : il a usé et abusé de jeu long.

N. Taybet 6/10 : le marocain est en avance sur le terrain et en dehors. Chez lui, il a un Ordinateur. Du coup Naybet clic. Sur le terrain par contre, il dégage tout ce qui vient vers lui.

T. El-Khalej 6.5/10 : son match se résumera en deux actions de grandes classes : ses deux passes en profondeur qui amèneront les deux buts marocains. Il y a les Marocains experts du vol à l’étalage, lui est expert dans la précision des transversales. Rachid Azzouzi pris sa place dans le temps additionnel.

M.Hadji 7/10 : véritable métronome de son équipe, Hadji s’est baladé sur toute la longueur et la largeur du terrain faisant ainsi briller sa capacité à éliminer, sa vitesse et sa technique. Son but fut d’ailleurs le condensé de tout cela. Joueur maghrébin le plus dangereux après deux frappes aux 16 et 17èmes minutes, son but magnifique fut une belle récompense du travail fourni.

S. Chiba 5.5/10 : à la récupération et à la création, le milieu de terrain privilégie malheureusement l’esthétique à l’efficacité, le beau geste plutôt que le geste juste.

Y. Chippo 3/10 : son but contre son camp restera sans doute le plus beau de l’histoire des Coupes du Monde. On dirait qu’il l’a fait exprès. Chippo pataud, Chippo potame. Remplacé à la 78ème minute par un Gharib Amzine tout de suite plus convaincant.

A. Hadda 6/10 : avec son coéquipier Bassir il a eu du mal à régler la mire et à se régler pour ne pas être hors-jeu. Mais une fois ces problèmes résolus, Hadda fit mal. Il céda sa place, fatigué, à la 87ème minute pour El Khattabi.

S. Bassir 5/10 : moins en vue que son compère d’attaque.

NORVEGE

F. Grodås 5/10 : à part arrêter des frappes trop mollassonnes ou mal placées, le Norvégien n’a pas eu grand chose à faire. Ah si, aller chercher le ballon à deux reprises au fond de ses filets, sans pouvoir rien n’y faire.

R. Johnsen 4/10 : Chiba ou Hadji se sont bien amusés avec le latéral de Manchester United. Il faudra se reprendre.

H. Berg 5/10 : si Chippo a marqué contre son camp, c’est grâce à Berg qui a gêné Benzekri dans sa sortie. Sinon pas grand chose à dire.

SI. Bjørnebye 5/10 : complément parfait de Eggen.

D. Eggen 6.5/10 : le patron du jeu aérien game c’est bien lui. Défensivement ou offensivement, sa chevelure fait des merveilles et pas grand chose ne passe. Dangereux sur les coups de pieds arrêtés offensifs, son but en est la preuve. Il aurait même pu doubler la mise à la 80ème minute. D’un autre côté, il s’est bien fait enrhumer par Hadji sur le but de ce dernier. Pas aussi à l’aise dans les airs que sur terre le Eggen.

E. Mykland et K. Rekdal 6/10 : les deux font bien la paire se partageant la récupération et la création. Rekdal tire le coup-franc à l’origine du but de Chippo contre son camp.

Ø. Leonhardsen 4/10 : il souffre de la comparaison avec ses coéquipiers de l’attaque. Pratiquement inoffensif, l’ailier a déçu ses plus fervents supporters dont on ne fait pas partie.

Tore André Flo 6/10 : un début de match tonitruant où ses dribbles, ses passes et son envie auront fait des merveilles. Très précieux dans le jeu offensif, Flo se sera trimballé entre le côté droit, le côté gauche et aussi l’axe, n’hésitant pas à
redescendre assez bas. Son influence et sa précision s’étioleront tout de même au fur et à mesure de la rencontre.

H. Flo 5/10 : roublard, il pousse Naybet sur le but d’Eggen. Malheureux, il trouve les gants de Benzekri sur une belle demie volée. Triste, il cédera sa place à Solbakken à la 71ème minute. Solbakken qui sera tout proche de trouver le chemin des filets sur son premier ballon.

OG. Solskjaer 4/10 : son occasion loupée dès la sixième minute l’a vraisemblablement fait sortir du match. Très discret et jamais en mesure d’inquiéter la défense adverse. Sorti sur blessure à la mi-temps et remplacé par Riseth (4/10) qui se fondra dans la masse, sans qu’on le remarque. Riseth Gueko.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s