Cdm98 Pays-Bas 0-0 Belgique: Voyage Au Bout De L’Ennui

kluivert
Inséparables. C’est l’adjectif qui qualifie le mieux les Pays-Bas et la Belgique ces dernières années dans la planète foot. Parce qu’ils vont organiser l’Euro 2000 ensemble, main dans la main déjà. Mais aussi parce que les deux équipes sont issues du même groupe de qualifications. Les premiers ont terminé en tête (avec deux victoires nettes contre les belges 3-0 3-1) quand les seconds ont donc du passer par les barrages et se défaire de l’Irlande.
Suffisant pour faire des néerlandais les favoris de cette rencontre, et même plus si affinités. Avec une armada offensive qui comprend Kluivert, Overmars, Hasselbaink, Bergkamp, Seedorf, Van Hooijdonk, la Hollande se pose parmi les prétendants au titre.
L’objectif est plus mesuré côté belge où une qualification en huitième serait déjà vu comme une jolie performance.

Mais on connaît que trop bien la musique en football, comme dans la vie: à se côtoyer comme ça si souvent, la surprise n’existe plus. Et c’est ce qu’il va se passer sur cette rencontre où l’enjeu va prendre le pas sur le jeu. Peu de prises de risques, peu de mouvements, et finalement peu d’occasions.
Les Pays-Bas sont bien sûr supérieurs et contrôlent plus ou moins bien son adversaire mais la Belgique sait répondre et ne pliera pas.
La première période est d’un ennui mortel à part sur quelques fulgurances d’Overmars et il faudra attendre une prise de confiance belge pour voir la partie se débrider un iota.

Rien d’exceptionnel, quelques belles opportunités mais pas forcément franches, mis à part deux sauvetages sur sa ligne du jeune Eric Deflandre, rentré après 20 minutes de jeu pour remplacer l’autre arrière droit, Crasson complètement à la rue. Le principal fait de jeu au final sera l’expulsion par Mr Collina de Kluivert après un vilain coup de coude sur son garde du corps qu’il le suivait d’un peu trop près à son goût. Un geste de frustration résultant sans doute de son match quelconque où il n’a jamais su peser sur l’arrière garde belge.

L’affiche fraternelle a donc accouché d’une souris et conclut tristement une journée maussade entre la perte de Fernand Sastre et la disparition en mer d’Eric Tabarly. Il y a des jours comme ça…

FEUILLE DE MATCH
0-0
Stade de France, Saint-Denis
80,000 spectateurs
21h
Arbitre: Pierluigi Collina


PAYS-BAS
Lumière sur Marc Overmars, l’homme du match. Le seul à dynamiter la rencontre, tout en percussion sur son côté gauche. Il a humilié son adversaire direct, sorti après 20 minutes de jeu. Le joueur d’Arsenal a été la lumière dans cette sombre rencontre.
L’arrière garde Numan-Stam-De Boer a aussi bien fonctionné, pas franchement emmerdée il faut bien le dire.
A l’inverse, déception autour de Clarence Seedorf qui n’a pas apporté grand chose techniquement et puis Patrick Kluivert, bien évidemment entre son carton rouge idiot et une rencontre où il n’a pas fait de différence, ni eu d’occasion.

BELGIQUE
Bah, parlons de Cresson déjà. Le mec sort après 20 minutes et son remplaçant, Eric Déflandre, finit meilleur joueur de son équipe en sauvant deux balles sur la ligne. C’est ce qu’on appelle un mauvais karma pour le napolitain.
Déception aussi autour de Luis Oliveira, l’attaquant de la Fiorentina auteur d’une bonne saison a tout raté en tentant de jouer au brésilien du coin.
Un mot sur le gardien, de Wielde qui finit sans but encaissé mais qui dégage autant de confiance qu’une soirée dans un camion avec Marc Dutroux. Le mec peut te relâcher un ballon facile à tout moment. Attention.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s