Cdm 98 Roumanie 1 – 0 Colombie: Il y est Ilie!

roumanie colombie

Quand Gheorghe Hagi parle, on l’écoute. Et quand le Maradona affirme qu’Adrian Ilie, son coéquipier à Galatasaray, sera son successeur quand vient le temps de la retraite, on regarde le gamin d’un peu plus près. Attendu au coin du bois, le futur joueur du FC Valence n’a pas failli: son superbe but offre 3 points à la Roumanie, qui rejoint l’Angleterre en tête du groupe G.

Quatre ans après leur défaite lors de la phase de groupe du Mondial américain (1-3), les Colombiens n’ont pas pu remettre les compteurs à zéro. Une nouvelle fois, la Roumanie l’a emporté, sur la plus petite des marges au tableau d’affichage, mais dans une relative tranquillité sur le pré du Stade de Gerland. Grâce à une défense très expérimentée qui facture à plus de 60 sélections en moyenne, les hommes du « Général » Anghel Iordanescu n’ont pas été particulièrement bousculé par des Cafeteros trop peu dangereux offensivement. Malgré son activité et ses efforts, Tino Asprilla n’a pas eu un ballon potable de la partie et il est sorti fâché de la pelouse, lors de son remplacement à cinq minutes de la fin.

Avant son entrée en lice, les Roumains avaient reçu quelques critiques. Vieillissants? Sur la pelouse, cela ne s’est pas vu. Hagi a illuminé le milieu de terrain de sa classe tandis que Valderrama, de retour en France après son intermède montpelliérain, a fait ses 36 printemps, perdant de trop nombreux ballons dans sa moitié de terrain. La complémentarité du meneur de jeu avec le jeune Ilie (24 ans) a été payante et pourrait être l’un des duos star de ce Mondial.

Avec les apports de Petrescu et Munteanu sur les côtés, la Roumanie a dominé son sujet, à l’image d’Ilie, buteur et poison constant pour la défense cafetera, au même titre de Moldovan qui aurait également pu marquer, avec davantage de réussite. Quart-finalistes il y a quatre ans, les Roumains ont déjà pris une sérieuse option pour le deuxième tour avec ce succès. Au prochain match, une place garantie se jouera face à l’Angleterre, vainqueur de la Tunisie un peu plus tôt dans l’après-midi (2-0). Et avec l’éclosion d’un talent comme Adrien Ilie, la génération dorée roumaine n’a jamais semblé aussi confiante.

François Miguel Boudet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s