Ecosse 1-1 Norvège: l’instant norvégien

978x

Pour cette deuxième journée du groupe A, les deux outsiders du groupe se rencontraient à Bordeaux et alors qu’on s’attendait à une longue après-midi dédiée au kick&rush et au jeu de tête, l’Ecosse nous a gratifié d’une superbe prestation pas récompensée.

La première mi-temps fut à sens unique. On a vu que du jaune, couleur du maillot dégueulasse des Ecossais et de la chevelure d’Hendry. Il n’y a pas eu de bataille au milieu où les Lambert, Collins, Jackson se sont promenés devant un milieu norvégien qui semblait complètement à la rue. Malgré quelques belles occasions, les buteurs écossais Durie et Gallacher n’ont pas trouvé le moyen de tromper Grodas. Le tonique Dailly a fait du côté gauche son royaume et ses nombreux débordements conclus par un centre n’ont pas trouvé preneur.

A la reprise, les Norvégiens revenaient la bave aux dents. En 10 minutes, ils ont démontré qu’ils pouvaient bousculer les Scottish. Et c’est sur un centre de Riseth que Havard Flo trompe le gardien écossais, pas aidé par sa défense sur ce coup-ci. Pendant quelques minutes, Rekdal prend le jeu à son compte et les Scandinaves obtiennent trois-quatre situations chaudes mais bizarrement, les Norvégiens reprennent leur rythme de première mi-temps ensuite.

Les Ecossais qui ont pris un coup sur le casque essayent de revenir dans le match. On voit moins Collins mais Dailly et Durie entraînent leurs collègues par leur envie. Assez logiquement sur un superbe ballon en profondeur de David Weir, Burley trompe Grodas d’un subtile lob. Les vingt dernières seront encore complètement écossaises. Malheureusement les joueurs de Craig Brown ne seront pas récompensés de leurs efforts et de leur qualité de jeu. Le match se termine sur ce 1-1 qui ne qualifie aucune des deux équipes mais ne les élimine pas non plus.

Si le Brésil joue le jeu contre la Norvège, il y a de bonnes chances qu’on retrouve l’Ecosse en huitièmes, ce qui serait mérité au vu de la qualité de jeu produit.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=XP-mJ1WYIS0]

 

Les voleurs norvégiens

Grodas a été bon sur sa ligne et dans les airs mais sa sortie hasardeuse sur le but concédé coûte la victoire à son équipe. Berg a pris le bouillon sur son côté face à l’excellent Dailly. Heureusement la Norvège a pu compter sur sa charnière BjornebyeEggen, excellente dans le jeu aérien et solide.

On a pas vu le milieu norvégien en première mi-temps mais le réveil de Rekdal en début de 2è mi-temps s’est fait remarquer. La justesse technique du n°10 norvégien a fait le plus grand bien à son équipe.

Les ailiers Riseth et Flo n’ont joué que 10 minutes, assez pour envoyer une passe décisive et un but. En pointe, Tore Andre Flo a pris une leçon de fighting spirit face au colosse Hendry.

 

Les beaux mecs écossais

Hendry a écrasé Flo pendant tout le match : tacle, jeu aérien, anticipation – le manuel du bon stoppeur sur 90 minutes. Le latéral gauche Dailly a effectué un superbe match dans l’apport offensif. Malheureusement il est coupable sur le but encaissé.

Au milieu, l’Ecosse possède une paire de manieurs de ballon remarquable : Collins, Lambert, Jackson. Pendant 45 minutes, on a eu le droit à une vraie démonstration de jeu à 2 touches de balle. Mention spéciale à John Collins, le milieu de l’AS Monaco, toujours un plaisir pour les yeux.

Devant, l’Ecosse a un incroyable lion. Le généreux Durie est un véritable danger latent pour la défense adverse, très généreux mais peu efficace. Cependant il crée de gros espaces par son jeu en mouvement perpétuel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s