Cdm98 Espagne 0-0 Paraguay: La Roja voit rouge

CHILAVERT

Dos au mur après une défaite surprise face au Nigéria (3-2), l’Espagne n’a déjà plus d’autres choix que de l’emporter pour se relancer dans la course à la qualification. Mais ce ne sera pas une partie de plaisir face aux solides paraguayens emmené par son charismatique gardien et capitaine, Chilavert.

Clemente a bien compris tout le problème qui se pose à lui et ne laisse pas de place au doute avec un 4-2-4 à l’ancienne. Luis Enrique et Raul sur les ailes, Pizzi et Etxeberria dans l’axe. L’intention est louable mais ne fait pas franchement peur au Paraguay. Pire, sa mise en place est capillotractée. Personne ne sait ce qu’il doit faire devant, les gars se marchent sur les pieds ou ne se comprennent pas dans les mouvements.
Au milieu, Hierro et Amor sont trop bas, il manque ce lien, ce taulier qui dicte le jeu. Ce Guardiola quoi. Luis Enrique tente d’ailleurs de repiquer dans l’axe, mécontent du nombre famélique qu’il a eu à se mettre sous la dent jusque là mais il est bien le seul en jambe devant. Raul est trop excentré, trop timide et le duo de devant est tout simplement mauvais. Surtout Pizzi.

C’est même le Paraguay qui va se montrer le plus dangereux en première période, avec quelques contres très bien menés par Benitez ou Rojas. Il faut par exemple un retour fantastique d’Aguilera pour empêcher ce dernier d’ouvrir le score avant la mi-temps sur la plus belle opportunité des 40 premières minutes. Un geste redonnant confiance à ses coéquipiers qui vont se créer une énorme occasion juste avant la pause avec Raul puis Pizzi mais Chilavert sort le grand jeu coup sur coup. Un beau frisson pour conclure une période trop pauvre tout de même. La seule fois où le public a vraiment vibré, c’est sur un coup franc botté par le fantasque portier paraguayen…

Les changements rapides en deuxième période avec le sang frais des jeunes loups Morientes ou Celades, le passage en 3-5-2 qui en découle n’y feront rien. L’Espagne manque de génie, manque de création et est trop prévisible. Face à une équipe bien en place comme le Paraguay, ça ne pardonne pas. On regrettera d’ailleurs que les hommes de Carpegiani n’aient pas plus cherché à faire la différence quand la Roja doutait. Il y avait peut être la place de prendre trois points qui auraient suffi pour se qualifier sans doute. Et qui aurait surtout condamné l’Espagne définitivement. Et entre nous, pour l’équipe de France, on aurait pas été trop contre..

Mais non, les espagnols conservent un espoir de qualification mais remettent leur destin entre les mains du Nigéria. Il faudra battre la Bulgarie, oui, mais dans le même temps, il ne faut pas que le Paraguay l’emporte. Sinon c’est la porte.

FEUILLE DE MATCH
0-0
Stade Geoffroy Guichard, St-Etienne
30.600
Arbitre: Monsieur Ian McLeod (Afrique du Sud)


ESPAGNE

Le seul joueur espagnol qui a tenté d’apporter du jeu c’est Luis Enrique. Le seul capable de faire la différence techniquement. Déception autour de Raul, clairement pas dans le coup mais surtout du duo d’attaquants fantômes Pizzi et Etxeberria. Ils n’ont jamais pesé, jamais pris la défense à défaut. Comment marquer avec des mecs pareils ?
Derrière, rien de particulier à dire, c’est solide mais ça ne propose pas assez d’aide aux joueurs offensifs.
Et puis parlons de Clemente un peu, incapable de trouver un schéma de jeu performant, titularisant des joueurs douteux. Le grand fumeur est le premier responsable de ce début de Mondial raté.

PARAGUAY 
Pas de doute, la star c’est Chilavert. Il a encore été impérial en sortant deux, trois ballons difficiles. Et il trouve derrière l’énergie nécessaire pour mobiliser tout ses partenaires autour de lui. Un gourou. Bon match d’Arce sur son côté droit qui a bien muselé Raul et n’a pas hésité à apporter le danger quand il le pouvait. Mention aussi pour Rojas et Benitez, le duo de devant n’hésitant pas à prendre sa chance dès qu’il le pouvait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s