Iran 2-1 Etats-Unis : Comme un symbole

article_1ee078a27b52a207_1354274981_9j-4aaqsk

Le match se disputait dans un contexte politique tendu entre les deux pays mais pour ce match, les joueurs des deux équipes ont fait preuve d’un civisme et d’un fair-play remarquables.

Nous n’avons certes pas assisté au meilleur match depuis le début de la compétition, surtout à cause de la faiblesse technique des Américains, avec par exemple Hejduk, le latéral droit aux 20 centres loupés. Cependant les Américains se sont créés quelques belles occasions et ont touché les montants par trois fois via Mc Bride et Reyna.

A la 40è, Estili marquait un but superbe d’une tête décroisée après un beau travail de Zarincheh côté droit. Les Américains revenaient plus forts en deuxième mi-temps mais avaient du mal à bouger les Iraniens, si ce n’est dans le jeu aérien. Tous attirés par le but adverse, les US ont fini par prendre un pion en contre par Madhavikia bien lancé par Daei depuis sa partie de terrain.

Malgré tout, les Américains continuaient à jouer et réduisaient la marque par Mc Bride suite à une sortie ratée du gardien iranien sur un corner. Les dernières minutes étaient folles entre contres iraniens et longs ballons américains in the box mais les gardiens prenaient le dessus sur les attaquants.

Après cette victoire historique et symbolique, l’Iran peut encore se qualifier pour les 8è alors que les Américains joueront un dernier match pour du beurre face à la Yougoslavie.

Les 11 héros

Abedzadeh (4/5): le capitaine iranien a fait un bon match, notamment sur sa ligne où il a rassuré tout le monde. Cependant il est coupable sur le but US.

Khakpour, Mohammadkhani, Pashazadeh (4/5) : Une sacrée collection de moustaches pour les centraux iraniens. Détachés par l’équipe corpo des bourreaux de Teheran, ils ont fait le boulot comme des mecs affamés.

Bagheri (5/5) : Le patron de l’équipe iranienne. Il coupe, il relance, il aide devant. Toujours le torse droit et le col relevé, toujours.

Estili (3/5) : On a pas trop vu ce milieu mais reste qu’il marque le premier pion d’une superbe tête décroisée. Il doit avoir de bons abdos.

Zarincheh (3/5) : Pas trop en vue sur le côté droit où il s’est contenté de fermer pour laisser Madhavikia libre. Un bon centre sur le 1er but.

Minavand (4/5) : Hyperactif latéral gauche avec une belle technique. Une très belle surprise.

Madhavikia (5/5) : Il s’est promené à droite en 1ère mi-temps puis a changé de côté vers l’heure de jeu. Il marque le but du KO. Easy.

Daei (4/5) : Quand son équipe souffrait au début de match, il est redescendu pour prendre le ballon et le ressortir seul comme un bonhomme. Indispensable à l’équipe par son poids offensif et apparemment son aura sur ses coéquipiers.

Azizi (3/5) : Tonique et dispo pendant 45 minutes. Azizi a été un poison pour une défense US très statique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s