Cdm 98 Brésil 1-2 Norvège: Deux qualifiés, un scandale.

norway

Dans notre cher pays ces dernières années, il y a eu l’histoire du sang contaminé, de la vache folle et il y aura aussi ce Brésil-Norvège désormais. Eliminés jusqu’à la dernière minute du temps réglementaire, les norvégiens réussissent le double exploit de battre le Brésil et de se qualifier, grâce à un pénalty imaginaire sifflé par monsieur Esfandiar Baharmast à l’entrée du temps additionnel. Cruel pour les marocains qui avait fait le plus difficile dans l’autre match de la soirée.

Zagallo a été clair dans la presse « nous sommes le Brésil, nous n’avons pas le droit de perdre un match de coupe du monde ». Pour tout ceux qui doutaient de l’implication des brésiliens déjà qualifiés avant cette dernière rencontre, la réponse est limpide. Pas d’impasse. Donc pas d’équipe bis. On retrouve l’équipe-type (ou presque) avec les Ronaldo, Rivaldo, Bebeto, Dunga. Seuls les joueurs susceptibles d’être suspendus pour un carton jaune sont protégés. A noter tout de même la première titularisation en coupe du monde du petit génie Denilson dont l’association offensive avec El Phenomeno assure un avenir radieux à la Seleçao.
Chez les scandinaves, équipe bis en face ou pas, la donne est claire. Une victoire et c’est la qualification. Un nul et il ne faudrait pas de vainqueur dans le match Ecosse-Maroc.

Mais battre ce Brésil-là semble déjà compliqué pour les autres favoris, alors pour la Norvège… Dans le jeu, il n’y a pas photo, les brésiliens sont largement supérieurs. Avec des techniciens comme Leonardo ou Rivaldo au milieu et l’apport offensif des deux latéraux Roberto Carlos et Cafu, les auriverde s’installent dans le camp adverse en début de partie. C’est du football à la cool, samba capirinha, le Brésil veut plier l’affaire le plus rapidement possible.
Les norvégiens ne l’entendent évidemment pas de cette oreille et jouent sur leurs qualités physiques derrière. Ca défend debout, ça ne sort pas et ça emmerde bien les brésiliens d’ailleurs.

Après quinze premières minutes plaisantes, un faux rythme va rapidement s’installer pour tout le reste de la partie. On essaie de se créer des occasions des deux côtés mais les défenses prennent toujours le dessus. Tore Andre Flo est exceptionnel mais trop esseulé devant pour faire la différence. La Norvège ne sort pas assez, c’est le problème. Et ce malgré l’ouverture du score marocaine dans l’autre partie! Les brésiliens sont tranquilles et donc pas assez impliqués. De quoi agacer passablement Mario Zagallo…

Et le public marseillais en seconde période. Durant les vingts premières minutes de cette seconde période, on s’ennuie allègrement. Le Brésil se contente de faire tourner la balle entre Dunga et les défenseurs. Ca siffle de plus en plus fort devant ce non-match et on se demande ce qu’attendent les norvégiens pour se sortir les doigts.
C’est un changement tactique qui va donner la tendance avec un passage en 4-4-2, Solskjaer venant se placer au côté de Flo. Plus de présence dans le camp brésilien et plus d’opportunités par la même occasion. Y’a pas de secret hein.
La Norvège prend confiance, dessert l’étau et tente enfin sa chance. Flo commence à mettre le feu dans la surface du Brésil et on frappe au but.

Du petit lait pour le Brésil qui en profite pour porter le coup final. Sur un centre de Denilson – son seul bon geste du match- Bebeto reprend seul de la tête à bout portant. 1-0 et le Maroc qui mène de deux buts dans l’autre match à dix minutes de la fin, autant dire que la messe est dite. Croit-on tout du moins.
Ce but va lancer une fin de match de fou furieux. Dans la foulée, Tore Andre Flo égalise en slalomant dans la surface avant d’avoir deux ballons de 2 à 1 coup sur coup. Le public scandinave pousse comme un seul homme, les brésiliens n’y sont plus du tout et laissent venir. Et c’est là qu’intervient l’arbitre américain. Sur un centre anodin, ce dernier voit une faute de Baiano sur Flo. Faute totalement inexistante sur tout les ralentis. Pénalty, transformé par Rekdal et la Norvège réussit un retour inespéré en accrochant la qualification finale.

On conseille à nos amis marocains de ne jamais voir ce match tellement le scénario est terrible pour eux avec cette décision arbitrale contestable. Mais ça, les norvégiens s’en moquent et peuvent se féliciter d’avoir su réagir immédiatement après le but encaissé. Pour le Brésil, c’est une défaite anecdotique, pour les chiffres. Ils finissent premiers et joueront le Chili en huitième. La Norvège reviendra à Marseille pour affronter l’Italie.

FEUILLE DE MATCH
1-2: Bebeto (79′) – T.A Flo (84′) Rekdal (90′ sp)
Stade Vélodrome, Marseille
57.000 spectateurs
Arbitre: Monsieur Esfandiar Baharmast (Etats-Unis)


BRESIL

.Taffarel (5): RAS. Deux buts encaissés sans qu’il n’y puisse rien.

.Cafu (6): Toujours aussi impressionnant avec ses six poumons et ses multiples allers-retours sur son aile droite. Il a apporté du soutien dans les attaques et personne n’est jamais passé sur ce côté.

.Junior Baiano – Gonçalves (6): Ils ont réussi à minimiser l’impact d’un Flo on fire. Il faut dire qu’ils n’avaient que lui à surveiller devant.

.Roberto Carlos (6): Pareil que pour Cafu, la puissance de frappe et de centre en plus. Le mec est quand même capable de passer un quart d’heure sur la même ligne que ses attaquants. Fou.

.Dunga (5.5): Le fossoyeur a fait son travail, ni plus ni moins.

.Leonardo (6): Tous les ballons sont passés par lui en première période, sa technique faisant la différence au milieu et lançant parfaitement les quelques attaques brésiliennes. Il a néanmoins disparu de la circulation au fil du match.

.Rivaldo (6): Un régal pour les yeux techniquement. Il est fin, il a du nez dans ses décisions et apporte toujours le danger à l’approche du but. Pas récompensé de ses efforts ce soir de ses efforts.

.Denilson (3): Il n’a rien fait, trop timide sur le côté gauche. Pire quand il avait le ballon, il a trop cherché à prouver et a pêché par excès d’individualisme. Sa passe décisive rattrape quelque peu sa prestation.

.Bebeto (5.5): Des décrochages, agacé par le manque d’envie de ses partenaires. C’est presque logique que ce soit lui qui marque ce soir pour le Brésil.

.Ronaldo (5): El Phenomeno a sorti le minimum syndical ce soir. Il a bien tenté de partir dans ses hallucinantes accélérations mais a vite déchanté devant la très bonne défense norvégienne. A trop vite baissé les bras.

NORVEGE
.Grodas (5.5): Bon match du gardien, abandonné sur le but brésilien. Il a effectué quelques sorties déterminantes.

.Berg (5): Un match assez tranquille, il a tenu le jeune Denilson en bon taulier.

.Johnsen – Eggen (7.5): Enorme match de la paire défensive norvégienne. Zéro panique, de l’anticipation, l’envie de défendre debout, les deux gaillards ont complètement tenu Ronaldo et quiconque se présentait face à eux dans l’axe. Vieri est prévenu.

.Bjornbeye (5.5): Il n’avait personne à défendre, mis à part quand Cafu montait. Il a donc pu donner un coup de main à ses deux défenseurs centraux quand il le fallait. Souvent avec succès.

.Rekdal (4.5): Un match très moyen mais le but de la qualification sur ce pénalty. Il ne retiendra sans doute que ça.

.Leonhardsen (4.5): Assez insipide lui aussi, il n’a jamais pesé sur le match.

.Strand (3): Fantôme remplacé à la mi-temps par Mykland (4.5) qui aurait pu prendre un rouge pour ce découpage en règle sur Roberto Carlos.

.Riseth (4): On ne l’a pas vu non plus celui-ci. Il n’a pas apporté assez de percussion et a trop souvent évité le face à face avec Cafu sur le côté. Remplacé par Jostein Flo, petit frère de l’attaquant de Chelsea.

.H.Flo (3): Les vieilles jambes d’Havard Flo ont pris le bouillon face à Roberto Carlos. Il n’a rien fait de transcendant et est sorti pour les vingts dernières minutes, supplée par Solskjaer qui a tout de suite apporté sa vivacité.

.Tore Andre Flo (8): Mais quel match! Il n’est pas qu’un monstre physique, il est aussi très habile avec ses pieds. Jeu dos au but, remise de la tête, lucidité dans la surface, il a déployé toute sa panoplie et a sorti le match parfait, tout seul devant. Enorme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s