Afrique du Sud 2 – 2 Arabie Saoudite : Saudi un peu d’amertume ?

saudi

Une nouvelle fois, la dernière journée de cette phase de poule est déterminante. Dans ce groupe A, seule l’équipe de France est qualifiée après deux matches, ayant engrangé six points. Les autres résultats font que l’Afrique du Sud peut encore espérer se qualifier.

Et des deux formations présentes sur la pelouse du Parc Lescure, c’est bien elle allait se montrer la plus entreprenante.

De manière plutôt brouillonne tout d’abord, puisque les hommes de Philippe Troussier ne parvenaient pas à conserver le ballon autrement que de manière stérile. Il faut dire que l’organisation saoudienne, très attentiste, ne favorisait pas nécessairement le jeu dans les espaces, et c’est sur un coup de pied arrêté que vit la première occasion sérieuse. Suite à un corner pour l’Afrique du Sud, McCarthy se retrouvait au six mètres, mais sa frappe était contrée.

McCarthy se signalait encore, de la tête, mais ses tentatives ne trouvaient pas le cadre, ou les bras du portier adverse.
La seule réaction des hommes de Pareira venaient d’une timide frappe de Ghani, laquelle passait bien à côté du but de Vonk.

C’est donc en toute logique que l’Afrique du Sud ouvrait le score, grâce à Bartlett, lequel, après un contrôle dos au but et à trente mètre de ceux-ci, semait son adversaire direct et s’en allait battre Al Deayea d’une belle frappe du pied gauche. La joie était palpable dans les rangs des coéquipiers du Marseillais Pierre Issa, d’autant qu’avec la France qui avait ouvert le score, ce résultat offrait la qualification à l’Afrique du Sud.

Le rythme du match s’accélérait alors quelque peu,  Bartlett était à nouveau trouvé dans la surface, mais sa frappe en pivot était contrée, McCarthy s’offrait une nouvelle tentative, mais il n’était décidément pas en réussite et le cadre le fuyait une nouvelle fois.
De son côté, l’Arabie Saoudite n’était pas en reste, évidemment grâce à Al Jaber, lequel manquait de peu de tromper Vonk d’une reprise acrobatique, et en semant la panique dans les rangs adverses à chaque touche de balle.

La mi-temps se profilait et l’avantage au score était toujours  en faveur de l’Afrique du Sud lorsque survint un coup de théatre, l’arbitre de la rencontre, Monsieur Sanchez Yanten accordait un penalty à l’Arabie Saoudite, ne remarquant pas le plongeon de Almuwalid. Al Jaber ne se faisait pas prier pour le transformer, malgré la bonne anticipation de Vonk. C’était cruel pour l’Afrique du Sud et la mi-temps était sifflée sur cet événement.

Au retour des vestiaires,Philippe Troussier souhaitait signifier à son adversaire que les Bafanas Bafanas ne s’étaient pas laissé démoraliser par cette égalisation, et imprimait une nouvelle dynamique en effectuant deux changements.

Et c’est d’ailleurs un entrant, Buckley, qui se procurait la première occasion sérieuse de cette période, en remontant une large part du terrain dans un slalom ravageur pour finir par buter sur Al Deayea.

L’Afrique du Sud insistait, à l’image Moshoeu, trouvé dans la surface mais dans l’incapacité de conclure, et l’Arabie Saoudite reprenait sa tactique basée sur l’exploitation des contres et de la technique de Sami Al Jaber, lequel manquait de peu une reprise de volée.

Des actions dangereuses, il y allait encore en avoir, mais la précision ne semblait pas vouloir s’offrir aux joueurs, comme sur cette frappe de Buckley, après un corner repoussé et quelques crochets.

Mais alors que l’on s’imagine que la persévérance sud-africaine va finir par payer, Monsieur Sanchez Yanten fait de nouveau basculer le sort du match en accordant un nouveau penalty à l’Arabie Saoudite, sanctionnant de nouveau Pierre Issa pour une faute peu évidente. C’était cette fois Al Tunayan qui exécutait la sentence, d’un contre-pied parfait.

Les Sud-Africains avaient clairement pris un coup derrière la tête avec ce nouveau coup du sort, et les occasions pour la fin de match se réduisaient à peau de chagrin. La seule situation notable venait de Mkhalele, venu couper un centre au point de penalty de la tête. Sa déviation était contrée par Al Deayea et le cuir s’écrasait sur la barre.

Trois minutes de temps additionnel étaient annoncées, et tandis que la fin du match approchait, le banc saoudien était proche d’exulter. La France ayant battu le Danemark, l’exploit était tout proche pour Carlos Alberto Pareira et ses hommes.
Seulement, Ghani se rendait coupable d’une faute à la 93ème minute. Une faute dans la surface qui plus est. L’arbitre n’avait d’autre choix que d’indiquer le point de penalty.

Bartlett le transformait, annulant ainsi la qualification de leur adversaire pour le second tour. Si les Saoudiens vécurent cela comme une injustice, les raisons d’être amer se trouvaient d’avantage du côté sud-africain.

 

Afrique du Sud : Vonk, Issa, Jackson, Radebe, Nyathi, Fish, Fortune, Moshoeu, McCarthy, Mkhalele, Bartlett.

Arabie Saoudite : Al Deayea, Abdul Ghani, Al Zbermawi, Al Jahani, Al Temyat, Al Owayran, Amin, Saleh, Al Jaber, Al Tunayan, Mehalel.

Buts : Bartlett (18e, 90e+3) pour l’Afrique du Sud, Al Jaber (45e) et Al Tunayan (74e) pour l’Arabie Saoudite.

Un homme dans le match : Mkhalele. S’il n’a pas marqué ni délivré de passe décisive, il n’a eu de cesse d’apporter le danger en faisant du couloir droit sa propriété. Un très bon match pour lui.

Mentions spéciales : Bartlett, Al Jaber. Le premier aura réussi à mettre un doublé alors que peu d’actions passaient par lui, le second était clairement au-dessus de ses coéquipiers et aura su démontrer une belle aisance technique.

Une déception : Al Deayea : Le gardien au style fantasque n’aura pas fait que du bien à son équipe et ses nombreuses tentatives de dégagement du poing se seront souvent soldées par des actions encore plus dangereuses contre lui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s