Cdm98 Pays-Bas 2-2 Mexique: Un retour du Diable Vauvert

hernandez

Sur ses trois matches de poule, le Mexique a toujours été mené, et deux fois de deux buts même. Sans perdre le moindre match au final. Une force mentale exceptionnelle qui permet aux mexicains de se qualifier pour les huitièmes de finale au dépens de la Belgique, auteure d’une énorme contre-performance contre la Corée du Sud dans le même temps.
Les hollandais, encore impressionnants dans le jeu, ont une fois de plus pêché par orgueil tant leur emprise sur la quasi totalité de la rencontre aurait dû sceller un succès.

On retrouve nos amis néerlandais la bave aux lèvres dès le début de partie. Jonk tente la volée lointaine sans se poser de question dès les premières secondes et permet à son équipe de s’installer dans le camp adverse. La défense mexicaine ne s’attendait sans doute pas à ça et s’aligne mal. Ce qui permet à Cocu de trouver la faille à la 4e minute sur un service lobé dans la profondeur génial de Bergkamp. Les combinaisons hollandaises font très mal et le Mexique a du mal à répliquer. On verra bien une frappe tendue de Ramirez sur laquelle Van der Sar devra s’employer mais le jeu est oranje.
Les Pays-Bas ne desserre pas l’étau et s’offre rapidement le break par l’intermédiaire de Ronald de Boer avec un joli numéro technico-physique devant trois adversaires.

Les joueurs d’Hiddink devaient l’emporter pour s’assurer la première place du groupe et ne peuvent mieux commencer leur entreprise. Les mexicains sont K.O et n’ont aucune réaction alors que la Belgique est en train de leur chiper la seconde place grâce à un but de Nilis.
Le 3-0 est très proche sur une tête vicieuse de Bergkamp qui avait anticipé la passe latérale entre les deux défenseurs centraux avant quOvermarsne voie sa balle piquée mourir au pied du poteau juste avant la mi-temps.

Le scénario est le même à la reprise, Cocu envoie un cachou d’entrée sur la barre et les verts mexicains n’existent pas. Les hollandais ont donc tout le loisir de dérouler leur jeu, tout en passes redoublés et petites remises subtiles de Bergkamp. Une situation dans laquelle nos amis blonds à claquette se font piéger une fois sur deux. Les mecs se grisent et oublient de terminer le travail malgré plusieurs autres belles opportunités.

C’est là que le Mexique sort de sa boite pour s’offrir un retour dantesque avec deux buts dans le dernier quart d’heure. Le schéma est quasi identique au retour face à la Belgique quelques jours auparavant. Peut être ont-il repris du poil de la bête en apprenant l’égalisation coréenne à la 70e. Quoiqu’il en soit, la bande à Hernandez, buteur providentiel à la dernière seconde, effectue un retour (d)étonnant face à l’un des ogres de la compétition et fait ainsi le plein de confiance avant son huitième de finale. Cette équipe ne sera pas facile à manoeuvrer, qu’on se le dise.

FEUILLE DE MATCH
2-2: Cocu (4′) R. De Boer (18′) – Pelaez (75′), Hernandez (90+4)
Stade Geoffroy Guichard, St Etienne
36.000 spectateurs
Arbitre: Monsieur Abdul Rahman Al Zeid (Arabie Saoudite)

LES JOUEURS
Le trio Overmars-Cocu-Bergkamp fonctionne à merveille, enchainant les combinaisons techniques de haute volée. Le casse tête va être complet pour Hiddink avec le retour de suspension de Kluivert…
Au milieu, l’équilibre semble avoir été trouvé avec la paire Davids-Jonk et ça devrait être la base récupératrice pour la suite de la compétition. Derrière rien à dire de particulier, Stam est monstrueux, même s’il se troue sur l’égalisation, et F.De Boer impérial. C’est peut être sur les côtés que le bât blesse.
Chez les mexicains, on a d’abord vu des prestations très moyennes, Garcia Aspe et Blanco en tête, sans parler des deux latéraux complètement bouffés sur chaque accélération néerlandaise. Il y a néanmoins du positif à retirer, Campos comme toujours dans son style si peu académique, Ramirez au milieu qui a donné de sa personne et en sort d’ailleurs expulsé (un peu connement) et puis ce renard d’Hernandez devant, encore buteur et qui signe sa troisième réalisation du mondial.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s