Cdm 98 Belgique 1-1 Corée du Sud : direction la sortie

Belgique CDS

Feuille de match :

Parc des Princes, 45 000 spectateurs

Arbitre : Marcio Rezende (Brésil) assisté de Jorge Luis Arango (Colombie) et de Arnaldo Pinto Filho (Brésil)

Buts : L. Nilis 7′, Sang-Chul Yoo 71′

Belgique : Van de Walle – Deflandre, Staelens, Vidovic, Borkelmans – Wilmots, Scifo (puis Van der Elst 65′), Clément (puis E.Mpenza 75′), Van Kerckhoven – Oliveira (puis M. Mpenza 46′), Nilis.

Corée du Sud : Byung Ji Kim – Sang-Hun Lee (puis Hyung-seok Jang 66′), Tae Young Kim, Myung Bo Hung – Min-Sung Lee, Sung-Yong Choi (puis Lim Saeng Lee 46′), Do Keun Kim (puis Jong soo Ko 46′), Sang-Chul Yoo, Jung-Won Seo

Pour se qualifier pour les huitièmes de finale, une seule solution : gagner. Force est de constater que ni le pays au matin calme ni le pays de Hergé ne parviendront à prendre le dessus sur l’autre. Du coup, deux éliminations qui profitent au Mexique et au Pays-Bas qui, dans le même temps, se sont eux aussi neutralisés sur le score de 2-2.

Pourtant dans ce Belgique-Corée du Sud, ce sont bien les premiers cités qui se sont montrés dangereux en premier. Dès la quatrième minute, Enzo Scifo frappait au but. Sans succès. Mais deux minutes plus tard, Luc Nilis était plus en réussite et pouvait ouvrir le score d’un tir tendu légèrement contrée. Tout un pays exultait. Les Belges de France aussi. Cette ouverture du score n’allait pas fermer le jeu, au contraire. Les hommes de Georges Leekens continuaient d’attaquer, de même que ceux de Pyung Seok Kim. Ainsi, deux minutes après le but de Nilis, S.C Yoo se procurait la première occasion pour son pays, mais sa tête finissait bien à côté. Peu importe, le match était admirablement bien lancé. Les deux équipes se rendaient coups pour coups et on pouvait assister à de nombreuses occasions. M.S Lee rendait la pareille à Nilis et Scifo sans que le score n’évolue. On avait droit à un premier quart d’heure animé mais tout cela allait bientôt se terminer. Heureusement qu’on en avait profiter car les trente minutes suivantes furent mornes. Mornes au niveau des actions en tout cas. Belges et Sud Coréens se neutralisaient au milieu de terrain et aucun ne parvenaient vraiment à se montrer dangereux. La mi-temps était la bienvenue. Le Parc des Princes pouvait ainsi aller se déshydrater.

Alors que tout le monde s’endormait paisiblement le début de la deuxième période était sifflé. Et celui qui se chargea de nous réveiller se nomme Min-Sung Lee, le numéro 5 coréen, qui, lancé en profondeur, vint buter sur Vande Walle bien sorti. La deuxième mi-temps semblait partir sur de bons rails. Cette impression fut renforcée par l’occasion de Luc Nilis à la 51ème minute. Insaisissable depuis le début de la rencontre, l’attaquant du PSV Eindhoven, trouvait la barre transversale après un crochet magnifique dans la surface. Dix minutes plus tard, alors que les deux équipes se neutralisaient encore une fois sur le terrain, Nilis se mettait encore en évidence par une reprise de volée sans angle boxée par Byung Ji-Kim. Deux minutes plus tard, l’attaquant au nez de Cyrano Nilis, provoquait des ultimes frayeurs dans le camp coréen. Son contre avec son coéquipier à 2 contre 1 se terminait malheureusement par un retour in extremis et salvateur de Seok Ju-Ha. Héroique. D’autant plus héroïque que peu de temps après, la Corée du Sud égalisait. On joue alors la 70ème minute et Eric Deflandre allait faire la faute qu’il ne fallait pas faire. Le coup-franc qui s’ensuivit, tiré par ce même Seok Ju-Ha permit à Sang-Chul Yoo de se jeter et de marquer. La joie des Asiatiques était belle à voir. Cette 70ème minute allait marquer un tournant dans ce match. Dès cet instant, les Belges n’allaient plus voir le jour, la faute à des Coréens décidés à gagner. Ainsi, les occasions s’enchaînèrent. J.S Ko à la 74ème minute puis Yong-Soo Choi à trois reprises aux 74, 75 et 80èmes minutes donnaient des sueurs froides aux amateurs de moules frites. C’est ainsi que le match se termina, entre la domination coréenne, les quelques timides contres et surtout les conneries des Belges.

LES TOPS :

Bien qu’il n’y ait eu que deux buts dans la rencontre, les deux attaquants de pointe Luc Nilis et Yong-Soo Choi ont brillé par leur disponibilité. Avec le nombre incalculables d’occasions qu’ils se sont créés, ils auraient mérité d’inscrire au moins un doublé. Avantage toutefois à Nilis qui, à lui seul, a mis au supplice toute la défense coréenne. Du côté Coréen, Seok-Ju Ha a été décisif offensivement et défensivement.

LES FLOPS :

Dans l’ombre de Nilis, Luis Oliveira n’a pas du tout existé, de même que les frères Mpenza qui sont rentrés en cours de jeu. Byung Ji-Kim, le gardien coréen, a arrêté plusieurs tentatives belges mais s’il est à mettre dans le rayon des flops, c’est bien à cause de sa coupe de cheveux façon nuque longue.

Byung Ji Kim

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s