Cdm 98 Nigéria 1-4 Danemark: Les Danois Cueillent A Froid

danemark

Sensation de la phase de poule, le Nigéria avait rendez-vous avec son histoire pour disposer de bien palots danois jusqu’ici. Mais la vérité de l’élimination directe n’est pas la même.
En menant de deux buts dès la dixième minute, le Danemark s’est grandement facilité la tâche et obtient la première qualification en quart d’un Mondial de son histoire.

Car oui, il ne fallait pas arriver en retard au Stade de France ce soir. Alors qu’on attendait un départ tonitruant des favoris nigérians, Moller décoche une frappe limpide à l’entrée de la surface sur une remise en retrait parfaite de Michael Laudrup. Une frappe, un but et le Nigéria est cueilli à froid. Tant et si bien que les dix premières minutes sont tout à l’avantage des scandinaves. On ne reconnait pas l’insouciance des Okocha, Lawal et Finidi, trop paralysés par l’enjeu. Le Danemark n’en demandait pas tant et ne se fait pas prier pour doubler rapidement la mise. Sur un coup franc tendu de ce bourrin de Moller, Ruffai repousse très mal et permet à Brian Laudrup de reprendre facilement. Le K.O avant le quart d’heure, qui aurait pu l’imaginer, surtout dans ce sens ?

La suite est logique, les danois se contentent d’attendre sagement, procédant en contre et laissent le jeu aux nigériens. Ce qui leur permet de sortir la tête de l’eau et d’enfin se mettre au niveau. Surtout un homme, Augustine « JayJay » Okocha, joueur frisson par excellence qui, sur chaque prise de balle, est capable de créer un geste, une situation, une frappe dont lui seul a le secret. Tout seul, le meneur de Fenerbahce va mettre un peu de folie dans la défense viking, bien en place cependant. Quand Kanu se présente seul face à Schmeichel, le portier mancunien a la main solide pour ne pas se faire prendre sur le crochet. Le reste du temps, il y a toujours un défenseur pour intervenir, que ce soit dans les airs ou au sol.
Alors oui le Nigéria est de nouveau dans la partie mais est bien incapable de marquer jusqu’ici. La statistique est cruelle mais frappante. A la mi-temps, les champions olympiques d’Atlanta ont frappé 11 fois et attrapé le cadre à une seule reprise. En face c’est 5 tirs, 4 cadrés et 2 buts. A ce niveau là, ça ne pardonne pas.

Et si le Danemark a laissé venir pendant la demie-heure avant la pause, il va repartir de l’avant à la reprise pour prendre définitivement son envol. De nouveau dominateur, il faudra tout de même attendre une action de génie à l’heure de jeu pour noyer le Nigéria jusqu’au bout. Michael Laudrup voit Ebbe Sand, tout juste entré en jeu partir dans la profondeur et le sert sur une louche géniale. Le grand attaquant contrôle de la tête pour effacer West et envoie sa demie-volée au ras du poteau. Et un, et deux, et trois. C’est limite trop facile.
La suite, c’est un contrôle total, des ailes de pigeon, des talonnades et un quatrième but sur une énième bévue de Ruffai. Le gardien remplaçant de La Corogne n’arrive décidément pas à bloquer un ballon et ça profite à Helveg, le neo milanais.
Pour l’honneur Babangida réduira le score dans la foulée mais le mal est fait. La douche est froide, très froide pour le Nigéria, sans doute un peu grisé par toutes les spéculations faites à son encontre avec certains spécialistes leur prédisant une possible place dans le dernier carré sans trop regarder leurs énormes failles défensives. C’est dommage, car on aimait ces Super Eagles et son football total. Trop total peut être.

Plus solide, plus collectif, plus tueur, le Danemark se qualifie donc pour les quarts de finale et affrontera le Brésil à Nantes la semaine prochaine. Avec de nouveau un statut d’outsider. Ce qui ne devrait pas les gêner, bien au contraire.

FEUILLE DE MATCH
4-1: Moller (2′) B.Laudrup (11′) Sand (60′) Helveg (76′) – Babangida (77′)
Stade de France, St Denis
80.000 spectateurs
Arbitre: Monsieur Urs Meier (Suisse)


NIGERIA

.Ruffai (1)
: Le point faible de cette équipe depuis le début de la compétition, tout le monde est d’accord. Et ce soir, deux des quatre buts sont pour lui où il relâche des ballons par forcément compliqués. A ce niveau, ce n’est juste pas possible.

.Adebpoju (4): Impérial en phase de groupe, il n’a pas été au niveau ce soir. Pas assez tranchant dans les duels, trop souvent effacé par Brian Laudrup et consorts, il a coulé avec ses copains de l’axe défensif.

.Uche (3): Lui non plus n’a pas été bon et a tout raté dans son rôle de stoppeur et leader derrière. Le premier a avoir coulé derrière.

.West (4.5):  Dans les duels, c’est un monstre et il a une technique au-dessus du lot. Reste ces sauts de concentrations et cette fantaisie rédhibitoires dans une telle compétition.

.Babayaro (5.5): Le seul à surnager derrière. Les danois ont vite compris qu’ils ne passeraient pas sur cette aile-ci et ont surtout du le contenir dans ses assauts offensifs. Une belle gueule de milieu quand même..

.Oliseh (4): Lui aussi est responsable de la faillite collective, n’ayant jamais régulé le jeu et les récupérations comme il l’avait si bien fait auparavant. A sa décharge, il n’a pas franchement été aidé.

.Finidi (5): Il a du ballon mais joue trop par intermittence, dommage.

.Lawal (5): Une bonne entente avec Babayaro sur le côté gauche, les principales attaques nigérianes viennent d’eux et donc de lui. Une technique frustre mais de l’envie et un gros physique. Remplacé par Babangida buteur pour l’honneur.

.Okocha (7.5): Ok il en fait trop mais c’est un régal pour les yeux. Il voit tout avant tout le monde et quand il n’a pas de solutions, en invente une improbable. Le seul capable de mettre le feu dans la défense danoise ce soir.

.Kanu (3): La grande tige a quasiment tout raté et notamment ce duel face à Schmeichel qui aurait pu relancer le match. Remplacé par Yekini.

.Ikpeba (3): On a pas plus vu le serial buteur de la sélection, excellemment pris par la patrouille adverse.

DANEMARK
.Schmeichel (6)
: Il a surtout eu du travail dans les airs, son domaine de prédilection où il n’a aucun concurrent. Et puis cette anticipation et cette main ferme face à Kanu. Impeccable.

.Colding (5): Pas un esthète, une sorte de Thuram à la sauce danoise. De l’envie donc et un combattant de tout les instants.

.Rieper (6): Très solide, il a tenu tête à Kanu dans le duel aérien et ce n’est pas une mince affaire.

.Hogh (6.5): Comme son acolyte, il a fait dans le solide. Impérial dans tous les domaines, il a éteint tout ce qui se présentait face à lui.

.Heintze (5.5): Comme Colding, mais avec un apport offensif un peu plus intéressant et consistant.

.Helveg (6.5): Libéro du milieu de terrain, le futur joueur du Milan AC a gratté du ballon et a été récompensé de son travail de fourmi par un but.

.Nielsen (5.5): Vu le travail abattu par Helveg, il a passé une soirée assez agréable. Pas fainéant pour autant, colmatant les brèches quand il le fallait.

.Jorgensen (5): Le jeune Jorgensen a fait un gros début de match, n’hésitant pas à prendre son côté droit, avant de disparaitre au fil de la partie.

.Michael Laudrup (8): La réponse du vieux capitaine. Deux passes décisives dont une deuxième de toute beauté et une vision du jeu hors-norme. Un grand match d’un grand joueur.

.Brian Laudrup (6.5): Il n’arrête jamais d’arpenter tout le front de l’attaque, un véritable poison. Et ce but de renard qui tue le match avant le quart d’heure de jeu.

.Moller (7): Un physique de bûcheron et la frappe qui va avec. Un premier but caractéristique du joueur avant d’être décisif sur le second où Ruffai a du mal à repousser. Il a pesé durant une heure, avant de laisser sa place à Sand (6.5) qui a pu en profiter immédiatement avec ce magnifique troisième but où son enchainement contrôle de la tête + frappe de demie volée est un modèle du genre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s