Cdm 98 Pays-Bas 2-1 Yougoslavie: Davids, ce héros.

Holland+At+Past+World+Cups+csHyyPjjpunl

Voilà bien un huitième de finale qui promettait, sur le papier, entre deux équipes que l’on connaissait joueuses et techniques. Les Pays-Bas s’avançaient en léger favoris de cette rencontre, la jeune garde néerlandaise pouvant mettre à mal bon nombre d’équipe, mais il fallait pour les Oranje se méfier de l’expérience de joueurs tels que Stojkovic ou Mijatovic.

La rencontre partait tout de suite sur un rythme enlevé et le match s’annonçait plaisant. Et ce sont les Pays-Bas qui prenaient ce huitième par le bon bout. Bergkamp se battait sur la gauche, arrachait un ballon, et centrait au second poteau, vers De Boer, lequel remisait de la tête vers Cocu, mais il ne manquait que quelques centimètres à ce-dernier pour propulser la gonfle au fond des filets.

Si les joueurs Néerlandais semblaient dominer les débats de la tête et des épaules, les occasions sérieuses n’étaient pas légion, et si techniquement, c’était un vrai plaisir de voir jouer les Oranje, ceux-ci pêchaient dans la finition, à l’image de cette nouvelle tête de Cocu sur corner qui passait au-dessus, ou de cette frappe de Numan trop écrasée.

La pression s’accentuait néanmoins sur le but de Kralj, lequel détournait difficilement une frappe des vingt mètres de Bergkamp aux alentours de la demi-heure de jeu. Overmars parvenait enfin à effectuer une vraie différence sur le côté gauche, mais son centre était détourné in extremis. Seedorf avait lui aussi l’occasion de se mettre en position de frappe, mais Kralj était une nouvelle fois vigilant.

La délivrance néerlandaise arrivait à la trente-huitième minute. Sur un coup-franc lointain, Bergkamp s’imposait physiquement dans la surface, et pouvait tromper Kralj d’un tir placé sur la droite du gardien yougoslave.

La seule, timide réaction yougoslave venait d’un coup-franc de plus de trente mètres frappé par Mihajlovic, mais qui n’inquiétait pas un Van der Sar bien placé.

A la mi-temps, les Pays-Bas menaient donc par un but à zéro, c’était clairement mérité, et on imaginait mal comment la Yougoslavie pouvait revenir dans le match.

C’était bien mal connaître les hommes de Santrac, lesquels revenaient avec de bien meilleures intentions. Et très, vite, suite à un coup-franc bêtement concédé par Reiziger sur le côté gauche de la surface, Stojkovic déposait un ballon au deuxième poteau, sur la tête de Komljenovic, lequel trompait un Van der Sar impuissant.

Un partout, le match était relancé, les Pays-Bas se mettaient à déjouer, et la Yougoslavie en profitait.
Elle obtenait même un penalty pour une obstruction de Jaap Stam sur Stojkovic.
Et c’est sûrement là ce que l’on nomme le « tournant du match ». Pedrag Mijatovic s’élançait, frappait en force, mais la balle atterrissait sur la barre transversale ! Les Pays-Bas ont frôlé le K.O.

Et, peu à peu, les Oranje allaient s’extirper de la pression adverse et refaire surface, comme sur ce très bon coup-franc obtenu par Bergkamp, face au but, légèrement sur la gauche à dix-huit mètres. Seedorf s’en chargeait mais sa frappe s’envolait.

Overmars se signalait ensuite par deux fois, la première en se montrant remuant sur le côté droit pour une frappe à côté. La seconde en reprenant de la tête un centre au deuxième poteau adressé par De Boer, mais ce n’était toujours pas cadré.

La rencontre perdait ensuite en intensité, malgré ces tentatives de Jugovic pour la Serbie ou de Seedorf pour les Pays-Bas.

Alors que deux minutes de temps additionnel étaient annoncées, les joueurs de Guus Hiddink décidaient d’enflammer la fin de rencontre. D’abord sur une frappe de De Boer en pivot, laquelle donnait un corner, puis sur une frappe de Overmars détournée par Kralj.

Enfin, et dans la dernière minute, Davids récupérait le ballon suite à un corner. N’étant pas attaqué, il avait tout son temps pour armer une frappe du gauche à mi-hauteur. La gonfle passait devant une forêt de jambes, Kralj mettait la main, mais ce n’était pas suffisant. Le cuir finissait sa course au fond des filets et Davids propulsait les Pays-Bas en quarts de finale !

Feuille de match

Pays-Bas 2-1 Paraguay (Bergkamp 38ème, Davids 90ème+2 pour les Pays-Bas, Komljenovic 48ème pour la Yougoslavie)

Stadium Municipal Toulouse (33 000 spectacteurs)

Pays-Bas : Van der Sar – Reiziger, R. De Boer, Stam, Numan – Davids, Seedorf- F. De Boer, Cocu, Overmars, Bergkamp.

Yougoslavie : Kralj – Mirkovic, Djorovic, Mihajlovic, Komljenovic – Jokanovic, Brnovic, Jugovic, Stojkovic, Petrovic – Mijatovic.

Les notes

PAYS BAS

Van der Sar (7/10) : Difficile de lui reprocher quoi que ce soit sur le but. Pour le reste, il a effectué un bon match, avec de bonnes interventions lorsqu’il a été sollicité.

Reiziger (4/10) : Qu’il a dû se sentir mal après avoir concédé cette faute stupide qui a amené le but ! Sans compter que son match fut loin d’être exceptionnel.

R.De Boer (6/10) : Match sérieux et appliqué pour l’un des jumeaux. Pas beaucoup de travail à faire, ceci dit.

Stam (5/10) : Méritait la même note que son compère de l’axe défensif. Mais le penalty sifflé contre lui a forcément joué en sa défaveur.

Numan (6/10) : Plus offensif que Reiziger, il a tenté d’apporter le surnombre à gauche. Peu de travail défensif à signaler.

Seedorf (7/10) : Son duo avec Davids est redoutable, ils ont été les maîtres du milieu de terrain pendant toute la première période, et leur réveil en seconde aura coïncidé avec le retour des Néerlandais en seconde.

Davids (8/10) : Voir le commentaire de Seedorf et y ajouter un but. Grand match.

F. De Boer (7/10) : Il aura donné pas mal de tours de reins à ses adversaires, à droite ou à gauche. Ses centres auraient mérité un meilleur sort.

Cocu (6/10) : Un rouage essentiel dans le collectif Oranje.

Overmars (6/10) : Aura beaucoup tenté, mais aura été moins efficace qu’à son habitude.

Bergkamp (7/10) : Ce joueur est au-dessus de considérations telles que les notes, mais les rédacteurs ont des consignes, vous comprenez ?

YOUGOSLAVIE

Kralj (7/10) : Le portier yougoslave aura vraiment tout tenté pour préserver ses buts. Mais il fut obligé de s’incliner deux fois. C’est triste pour lui.

Mirkovic (5/10) : Plutôt en difficulté face à Overmars, il l’aura tout de même empêché d’être trop dangereux.

Djorovic (4/10) : Bergkamp lui aura fait très très mal.

Mihajlovic (5/10) : Aura moins souffert que son partenaire, et aura tenté de trouver la faille sur coup-franc, sans succès. Sorti sur blessure et remplacé par Saveljic , que l’on n’aura que peu vu.

Komlejnovic (6/10) : Si De Boer l’aura fait tourner en bourrique plus d’une fois, sa présence offensive sur coup-franc aurait dû amorcer la révolte yougoslave.

Jokanovic (3/10) : C’est un peu embêtant lorsqu’on ne sait pas trop quoi dire de la performance d’un joueur.

Brnovic (4/10) : De l’activité mais pas mal d’imprécisions.

Jugovic (5/10) : Bien trop discret quand on connaît son talent.

Stojkovic (7/10) : Une passe décisive et un penalty provoqué dans un match difficile, c’est pas mal non ? Remplacé par Savicevic toujours intéressant à voir évoluer.

Petrovic (4/10) : C’est un peu la même chose que pour Brnovic. Faut dire que les ailiers néerlandais, c’est quelque chose, à surveiller…

Mijatovic (3/10) : La grosse déception du match. Il n’aura pas su se signaler et ses coéquipiers ont eu un mal fou à le trouver. Le penalty manqué pèse lourd dans la balance de sa note.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s